THERAPIE FAMILIALE

Aujourd’hui, les pratiques en thérapie familiale ont considérablement évolué et se sont diversifiées.
C’est d’abord le fait de l’évolution des familles, de leurs problématiques et du type de demande et d’attente qu’elles formulent.
C’est aussi lié à la diversité des situations rencontrées du fait des différences sociales et culturelles qui existent.
C’est encore à mettre en relation avec l’importance pour la plupart des thérapeutes de définir et de pratiquer leur propre style d’intervention, lié à leur formation et leur contexte d’intervention, mais aussi à leur propre histoire et personnalité.

 

En proposant un modèle rigoureux et fiable, celui de la Thérapie Familiale Contextuelle d’Ivan Boszormenyi-Nagy, nous offrons non pas une pratique réclamant une adhésion inconditionnelle qu’il s’agirait de copier, mais une méthode de référence que chacun pourra mettre en pratique, en cohérence avec son identité, ses valeurs et son contexte d’intervention.

Pratiques et méthodes Contextuelles

 

Le cycle d’analyse des pratiques d’entretiens familiaux contextuels s’adresse à des professionnels travaillant en entretiens avec des personnes, des groupes ou des familles, dans une perspective intégrant la préoccupation des conséquences de l’intervention et du travail pour les personnes concernées par le contexte.

Le récit de vie et le génogramme narratif sont des outils de changement dans leur réalisation même : le dialogue initié par les questions posées organise la possibilité pour la personne ou le groupe concerné de revoir, en pensant aux conséquences, ses représentations du passé.


Puissants outils de changement, ils sont particulièrement utiles dans toutes les situations de prise en charge éducative, qu’elles soient brèves ou à durée prolongée.

Ils sont aussi une expérience personnelle pour les intervenants, thérapeutes et formateurs participants à ces groupes.

Formations à l'Approche et à la Thérapie Familiale Contextuelle

L’Approche Contextuelle part aujourd’hui du constat que, dans les familles contemporaines, la dynamique de la confiance est affectée : par les injustices de la vie, les séparations et les ruptures, les pathologies ou les handicaps, les difficultés rencontrées avec les enfants et les adolescents. La méfiance et la défiance, le manque de reconnaissance, le rejet ou l’indifférence sont au premier plan des problématiques familiales.

Cela montre toute l’actualité des principes fondateurs conceptualisés par son fondateur, le Pr Ivan BOSZORMENYI-NAGY.
L’A.C. fonde le travail thérapeutique sur la recherche des ressources dans les familles et les groupes en souffrance. Elle a comme objectif central de restaurer la confiance dans les relations. Cet objectif est un pari raisonné sur la capacité des personnes d’évoluer, de s’impliquer davantage pour faciliter la communication, mais aussi de voir leurs troubles individuels s’améliorer lorsque leur capacité à s’engager est reconnue et validée.

 

L’Approche et la Thérapie Contextuelle recherchent dans ces difficultés les ressources permettant de recréer une spirale de confiance. Pour cela, elles s’appuient sur la méthode nommée « partialité multidirectionnelle », qui favorise la construction du récit personnel de chacun et son intégration dans le récit familial.

PRATIQUE DE
L'APPROCHE 
CONTEXTUELLE
AUPRÈS DES 
FAMILLES
SEMINAIRE 2020

C’est pourquoi l’Approche Contextuelle oriente son intervention vers l’éthique de la relation, en sensibilisant les personnes concernées à s’engager et à reconnaître l’engagement des partenaires dans le donner et recevoir, le prendre soin et le souci de l’autre.

 

La pratique de l’Approche Contextuelle est particulièrement pertinente dans les situations de grandes détresses (abus, maltraitance, traumatismes graves, …), là où d’autres approches qui isolent l'individu de son contexte ou qui s'intéressent exclusivement à la communication montrent leurs limites. Elle est aussi d’un grand intérêt dans toutes les situations contemporaines où sont en question les recompositions familiales, la solitude parentale, les difficultés d’autorité et de reconnaissance.

 

Cette manière de travailler, utile tant en thérapie familiale que dans des interventions sociales ou dans des rencontres ponctuelles avec des individus en souffrance (consultation médicale, interventions institutionnelles, …), est aussi pour le thérapeute une occasion de développer son aptitude à faire surgir de la créativité dans des situations professionnelles parfois épuisantes.

 

Dans ce qui peut parfois, tant la construction du contexte de sécurité est essentielle, sembler être une conversation paisible, l’Approche et la Thérapie Contextuelle ajoutent la dimension singulière de l’éthique relationnelle, du donner et recevoir. Elles vont donner toute sa valeur à cette « force invisible » des relations. Elles aideront à construire le dialogue en faisant évoluer le récit de chacun vers la reconnaissance, la considération et la responsabilité pour les autres.

 

Leur force est ainsi directement liée à l’humanité cachée dans ces relations.